Les directives du peuple des Gilets jaunes et l’Avenir en commun

Un outil de « Nous Sommes pour ! » qui vous permet de comparer les programmes de 2022 avec l‘Avenir en Commun

Le mouvement des Gilets jaunes, par son ampleur et sa durée, est l’un des événements politiques majeurs de ces dernières années. Selon des sondages successifs, leurs revendications ont suscité l’adhésion de la majorité du pays. Qualifiées par eux-mêmes de « directives du peuple », elles ont été listées le 29 novembre 2018 à la suite d’une consultation en ligne à laquelle près de 30 000 personnes ont participé. Ces propositions coïncident à 95% avec celles de l’Avenir en commun.

Convergences avec l'AEC

  • Mettre en place le référendum d’initiative citoyenne
  • Progressivité de l’impôt avec plus de tranches
  • En finir avec la politique d’austérité
  • Que les causes des migrations forcées soient traitées et que les demandeurs d’asile soient bien traités

Points importants de l’Avenir en commun qui n’apparaissent pas

Un certains nombre de domaines travaillés par l’Avenir en commun ne sont pas abordés :

La laïcité, la lutte contre les discriminations, les médias, les Outre-mer, la question du temps de travail, le secteur du bâtiment, la protection de la biodiversité, les enjeux européens et internationaux (à l’exception des migrations et du travail détaché), les addictions, la culture, le sport, l’enfance, la souffrance au travail, l’enseignement supérieur et la recherche, l’illettrisme, la mer, l’espace et le numérique.

Chapitre 1 : Face à la crise démocratique, convoquer l’Assemblée constituante de la 6e République

Les directives du peuple rejoignent l’Avenir en commun sur le cœur de l’impératif démocratique : la fin de la monarchie présidentielle et le référendum d’initiative citoyenne. La méthode pour y parvenir n’est cependant pas précisée dans leurs demandes, là où l’Avenir en commun promeut la Constituante. Plusieurs aspects de ce chapitre ne sont pas abordés, comme la laïcité, la lutte contre les discriminations, les médias ou les Outre-mer. 

Démocratie et institutions

  • Instaurer le référendum populaire
  • Déconnexion des temps électoraux des élections présidentielle et législatives
  • Fin des indemnités présidentielles à vie

Sécurité et justice

  •  Plus de moyens (justice, police, armée)

Chapitre 2 : Face au chômage et à l’urgence sociale, partager les richesses, mettre au pas la finance

Les propositions de Gilets jaunes pour le partage des richesses sont nombreuses et complètes. Elles rejoignent celles de l’Avenir en commun dans les différents domaines : retraites, emploi, fiscalité, dette, etc. On peut regretter l’absence de mention de la réduction du temps de travail.

Inégalités

  • Salaires maximum à 15000 euros (bien que l’Avenir en commun privilégie une solution différente, à savoir la limitation de l’écart de 1 à 20 entre le salaire le plus bas et le salaire le plus haut dans une entreprise)

Fiscalité