Le Temps des communs et l’Avenir en commun

Un outil de « Nous Sommes pour ! » qui vous permet de comparer les programmes de 2022 avec l‘Avenir en Commun

Le manifeste du Temps des communs est né des suites de l’appel dit du « Big Bang », lancé au lendemain des élections européennes de 2019. Il est écrit par des personnalités issues de différentes cultures politiques, notamment écologistes, insoumises, communistes et socialistes, et/ou impliquées dans le mouvement social, la vie intellectuelle, le monde artistique. 

Convergences avec l'AEC

Si la forme de manifeste et non de liste de propositions implique une absence de précision de de multiples propositions, on peut y voir des convergences avec l’Avenir en commun dans le constat quant à la situation actuelle. Plusieurs marqueurs de l’Avenir en commun sont partagés :

  • Lancer un processus constituant
  • En finir avec le libre-échange
  • Agir pour la bifurcation écologique
  • Réduire le temps de travail et faire la retraite à 60 ans 

Points de l'AEC n'apparaissant pas

  • Les mesures antiterroristes
  • La laïcité
  • Le service citoyen
  • La refonte de la police nationale
  • Les Outre-mer 
  • Les nationalisations 
  • Le protectionnisme
  • Un plan B en Europe
  • La Francophonie
  • Le sport
  • Les addictions et drogues
  • L’enfance
  • La mer
  • L’espace

Désaccords ou nuances avec l'AEC

  • L’importance accordée aux assemblées régionales, à la décentralisation et à l’échelle supranationale
  • La défiance à l’égard de l’État planificateur
  • Un revenu de base sans condition pour les jeunes (là où nous privilégions une allocation d’autonomie sous condition de ressources)
</