L’avenir en Commun

Préface

Préface

Nous sommes pour

Commençons par le dire : ce n’est pas de cette vie-là dont avaient rêvé pour nous les générations dévouées à nous ouvrir le présent. La pandémie du coronavirus a souligné les tares d’un monde absurde, cruel et laid dominé par le capitalisme financier. 

Mais nous serons la cohorte qui ne lâche rien. Les moyens sont là à portée de main pour changer de fond en comble cette pitoyable situation. Le changement climatique devenu irréversible ? La pauvreté envahissante ? Le mode de vie tourné exclusivement vers les biens plutôt que vers les liens qui pourraient nous unir ? Les ravages du productivisme sur la nature ? Rien n’est hors de portée d’une solution par l’action collective. Les pages qui suivent proposent d’ouvrir un nouveau chapitre de l’histoire de France. Son ambition pour notre peuple et notre pays est de proposer un nouveau repère dans la civilisation humaine de notre temps. Notre parti pris est celui de l’optimisme de l’action. 

La prochaine élection présidentielle sera l’occasion pour notre patrie d’une rupture franche avec un monde pourri et des dominants corrompus par la cupidité. Mais cela ne peut être le résultat d’une addition de refus et de votes négatifs. Notre tâche est de construire une majorité d’adhésion. Il le faut non seulement pour gagner l’élection mais aussi pour tirer de la victoire l’énergie nécessaire afin de gouverner tout autrement. 

L’heure est à la mobilisation générale du peuple français autour de ses causes communes. Définissons-les clairement. Nous voulons placer au sommet de la hiérarchie des normes les solutions collectives, l’entraide et l’intérêt général humain. C’est pourquoi nous sommes pour convoquer une Assemblée constituante afin que notre peuple définisse lui-même les règles pour se gouverner. Nous sommes pour instaurer l’exigeante règle verte qui interdirait de prendre davantage à la nature qu’elle ne peut reconstituer. Alors, nous sommes pour planifier la bifurcation écologique de toute notre économie. L’État, les communes avec le concours des syndicats et des entreprises doivent œuvrer à mettre en harmonie les cycles de l’activité humaine et ceux de la nature. Nous sommes pour faire de l’eau, de l’énergie, de la nourriture, de la santé et de l’éducation des biens communs échappant à la sordide loi du marché. Nous voulons la relocalisation de l’industrie et le protectionnisme solidaire. Nous sommes pour le partage des richesses créées par le travail. 

« Nous sommes pour » est notre boussole. Notre radicalité est celle qui propose des solutions concrètes aux problèmes concrets. 

Le but doit être de tourner la page de ce que nous venons de vivre. Le moment est venu de fédérer notre peuple et de l’unir dans des projets communs où chacun peut apporter la part de son savoir-faire. Aucune unité de notre peuple n’est possible sans programme clair. Alors parlons-en sans à priori. 

Voici la proposition insoumise mise sur la table. Cela s’appelle « L’Avenir en Commun ». Approuvé par 7 millions de voix lors de l’élection présidentielle de 2017, ce programme a été mis à jour pendant le premier confinement de l’année 2020. Il est présenté aujourd’hui sous une nouvelle forme, conçue pour rendre plus lisible la discussion commune autour des grands défis du moment et tenir compte des travaux menés en lien avec les mobilisations populaires des trois dernières années. Ce programme n’est donc pas celui d’un état-major hors-sol ou d’une réunion de technocrates. Il vient du terrain, de l’action, de la réflexion de milliers de gens engagés dans un domaine ou l’autre de la vie de notre pays. Il a été construit grâce aux contributions tirées des auditions de syndicats, d’associations engagées contre la pauvreté, d’ONG environnementales, de lanceurs d’alertes, d’intellectuels. L’Avenir en commun se présente dans une perspective gouvernementale comme une mise en cohérence des solutions que la société a produites. Et nous sommes fiers que grâce à cette méthode, notre feuille de route ait ensuite reçu les meilleures évaluations des organisations de la sociétés civile quand elles classaient les programmes du point de vue de leur propre expertise. 

Ensuite, ce programme a été mis à l’épreuve par 3 ans de travail parlementaire. Il a servi de déclaration de principes aux deux groupes de parlementaires insoumis : les 17 députés à l’Assemblée nationale et les 6 au Parlement européen. Chacun de ses chapitres a été traduit en propositions législatives concrètes, en amendements et en lois. Il s’est révélé être un précieux fil conducteur entre les mobilisations sociales et les batailles parlementaires. Sa valeur comme base d’action gouvernementale a été démontrée de manière éclatante à l’occasion de la crise sanitaire. En partant de ces pages, nous avons pu déposer 11 propositions de lois et proposer 5 plans, offrant une réponse complète et cohérente à la situation exceptionnelle du pays. 

Ce programme n’est pas la propriété de la France insoumise. Il continue d’appartenir à tous ceux qui militent depuis des années pour les idées qu’il contient. Et aux sept millions de personnes qui lui ont donné leur bulletin de vote. Il constitue une partie décisive de l’histoire de notre grande famille qui a toujours placé au sommet de ses normes l’entraide, le partage et la confiance dans la diffusion du savoir et de l’égalité.  

Aujourd’hui commence une nouvelle étape. Nous avons de nouveau engagé une large consultation populaire programmatique, à la rencontre des syndicalistes, des associatifs, de celles et ceux qui font vivre l’entraide quotidiennement partout en France. Avec cette nouvelle publication de l’Avenir en commun, notre intention est de mettre à disposition de chaque personne le moyen d’améliorer tout ce qui doit l’être. Ce travail d’actualisation se prolongera jusqu’en octobre 2021. Le document actuel n’est donc pas à prendre ou à laisser.

Nous voulons engager une campagne présidentielle dans la durée pour enraciner l’adhésion et le partage de ces solutions. Il s’agit d’opposer aux mauvais coups de campagne, à l’énorme différence de moyens, au dénigrement permanent, et à la déprime du moment, la force propulsive de l’adhésion consciente des millions de personnes.

Nous avons besoin d’elles. En France, rien de grand ne s’est jamais fait sans le peuple. Encore une fois, il a la clé du futur. Il peut ouvrir bien grand les portes du droit au bonheur et de nouveaux jours heureux.

Jean-Luc Mélenchon

Ensemble, récoltons 150 000 soutiens pour le programme l'Avenir en commun, porté par Jean-Luc Mélenchon

Sommaire du programme

Les chapitres

Annexes

À propos de l'avenir en commun

L’avenir en commun est le programme porté par Jean-Luc Mélenchon. Co-écrit par des milliers de citoyens, il a été choisi par 7 millions d’électeurs en 2017. Cette version est actualisée pour tenir compte de 3 années de mobilisations sociales et de travail parlementaire. Télécharger le programme en PDF

Contribuer au programme

Ce programme n’est pas la propriété d’un mouvement, mais doit être l’outil pour fédérer notre peuple autour de causes communes. Aujourd’hui, il s’ouvre aux contributions de toutes celles et ceux qui souhaitent apporter leur pierre pour l’améliorer.