Covid-19 : Zéro pointé à Emmanuel Macron

Emmanuel Macron mérite un 0/20 en stratégie sanitaire. A force de penser à sa réélection, il est incapable d’organiser une politique publique de santé. Les Français subissent, la France décroche.

Depuis plus d’un an, les Français vivent au rythme de la gestion absurde de la pandémie de Covid-19, mise en place par un gouvernement inconséquent qui multiplie les décisions contradictoires et se montre incapable de planifier les mesures sanitaires nécessaires pour envisager un retour à la vie normale.

Loin des vantardises des porte-paroles, le résultat de la politique du gouvernement est un chaos économique et social surtout pour les citoyennes et les citoyens les plus précaires. Un chaos dont le président auto-proclamé épidémiologiste semble satisfait : le désordre le sert, il se croit maître des horloges !

Finalement, cette stratégie du chaos est le meilleur moyen pour prolonger la vie d’un modèle néolibéral à l’origine de la crise sanitaire : sans la destruction méthodique du service public de la santé,  la France aurait fait face avec les moyens adéquats à la pandémie.

 

L’hôpital public dévasté , fruit de la politique d’austérité

Les lits de réanimation manquent et la seule solution proposée par Macron est de transformer des lits d’autres services – tout autant indispensables- en lits de réanimation provisoires. C’était le cas dès mars 2020, c’est toujours le cas. Pour les malades, la conséquence première est d’être mal pris en charge : soit ils sont transférés loin de chez eux, de leur famille, soit ils doivent renoncer à des soins à cause des déprogrammations. Telle est la condition sidérante de l’hôpital public en France, dévasté par le manque de moyens.

Malgré un constat alarmant et un bilan catastrophique, le gouvernement n’entend pas revoir sa copie. Pire encore : en pleine crise sanitaire, il persiste à fermer des lits d’hôpitaux, buté et aveuglé par son idéologie libérale et soumis au pouvoir des lobbys infiltrés dans les cabinets ministériels.

Sans sa souveraineté, la France est incapable de s’en sortir

Incapable de produire ses propres masques, incapable de produire ses propres vaccins et aujourd’hui incapable d’organiser la vaccination sur l’ensemble de son territoire, la France s’est montrée, tout au long de l’année, incapable de s’en sortir seule.

Là encore, le bilan de dizaines d’années de gestion libérale est à interroger. À force de privatisation et d’affaiblissement des moyens publics, la France a perdu en compétences et en savoir-faire. La démonstration, cruelle, est incontestable : en période de crise et face à l’inattendu, notre pays ne sait plus ni comment, ni où trouver les ressources et les moyens nécessaires pour faire face.

Ainsi, depuis l’après-guerre, jamais la France n’aura semblé aussi faible, dépendante de puissances étrangères ou d’entreprises privées pour produire, distribuer, rechercher et protéger sa population. L’heure est grave.

Face à cette débacle, l’opposition incarnée par les Insoumis et menée par Jean-Luc Mélenchon a proposé des plans et des lois pour organiser une stratégie sanitaire efficace.

Ainsi, tandis que les Français n’en peuvent plus des confinements et couvre-feux, atteintes absolues aux libertés individuelles, M.Mélenchon propose d’organiser le travail et l’éducation selon un principe de roulement, de rouvrir les commerces et restaurants dans le respect de règles de distanciation sociale et d’équiper les écoles, collèges et lycées de purificateur d’air.

Autres propositions : relocaliser la production de masques de protection, mais aussi et surtout de médicaments indispensables et qui ont manqué au début de la crise.

En ce qui concerne l’hôpital public, l’idée des Insoumis est d’engager un plan pluriannuel de recrutement de médecins, infirmiers, aides-soignantes et personnels administratifs, créer un pôle public du médicament ou encore combler les déserts médicaux.

Toutes ses propositions ont été portées et défendues à l’Assemblée nationale. Au niveau européen, les députés insoumis avec le Groupe GUE (Left group) défendent sans relâche la levée des brevets sur les vaccins pour les rendre accessibles dans le monde entier. Le Parti socialiste, LREM, LR, le RN ont voté contre cette proposition le 29 avril 2021 ! La loi des lobbys pharmaceutiques l’emportent encore sur l’intérêt général avec la complicité d’élus de “gauche”.

Dans quelques mois, la vie des Français peut changer.

Dans un an, la vie des Français pourrait changer si le candidat à l’élection présidentielle Jean-Luc Mélenchon l’emporte. Pour donner une chance au monde d’après d’avoir un futur, les Insoumis appellent à parrainer la candidature de Jean-Luc Mélenchon et à participer à une campagne de dons.

Il est temps de reconstruire l’hôpital public et de reconquérir notre souveraineté face au pillage économique de la Nation.

Faites un don !

Aidez-nous à battre Macron et Le Pen

  • 5€
  • 10€
  • 15€
  • 20€
  • 50€